9 décembre 2016

L’association organise une vente ce vendredi et ce samedi. Elle redonne vie à des centaines de tonnes d’objets de récupération

Tout le monde ne la connaît pas encore mais son équipe y travaille, afin que l’on vienne lui rendre visite dans son grand hangar sur la zone d’activités économiques de Vialard, à Sarlat. L’association les Récup’acteurs est née en 2009, et a traité depuis des centaines de tonnes de marchandises et généré des dizaines de milliers d’heures de travail pour des salariés et des bénévoles. Tout ça avec des objets de récupération : meubles, bibelots, linges, divers matériels…


On appelle cela une ressourcerie, une activité qui tend à se généraliser et à croître un peu partout. Le principe est de donner une seconde vie à tous ces objets récupérés plutôt qu’ils partent au rebut. Kate Caine en a pris la direction il y a juste un an. Sans tout révolutionner, son but était de « garder le même esprit » et d’œuvrer petit à petit à renforcer l’équipe et à étendre l’activité par petites touches. La chose est en passe de se faire, puisque l’association emploie désormais deux pleins temps et deux autres personnes à temps partiel.

Customisation de meubles

C’est une grande avancée également, puisque l’association va se payer, cette année, l’eau courante et un assainissement pour installer des toilettes. Ce n’est peut-être rien pour vous mais cela représente beaucoup pour eux. Une récupération de stylos usagés et de cartouches d’encre d’imprimantes a été mise en place. Les autres projets sont toujours dans les tuyaux comme l’atelier de customisation de meubles. Cette année aussi, l’association ambitionne d’ouvrir un deuxième point de vente en centre-ville plus dédié aux vêtements et bibelots. « On l’espère, explique Kate. L’idée est de faire de la communication pour ici, pour être plus visible, se faire connaître. »

Dans la même veine, afin de crier leur existence, l’équipe organise ce vendredi et ce samedi, de 10 à 19 heures, une braderie au hangar de Vialard.

 « Ce sera la fête avec des gâteaux, du café, des animations de clown. Les choses pas chères seront encore moins chères. En achetant un kilo de vêtement à 4 euros, le 2e kilo sera gratuit ! »


L’association essaie aussi de consacrer du temps à soigner son image sur les réseaux sociaux comme sur Facebook avec leur affiche de braderie partagée et vue par 4 500 personnes, leur page réunissant 450 amis.

Vide-greniers permanent

Pour cette braderie, les clients habituels et très divers de ce « vide-greniers permanent » sont attendus comme des Géo Trouvetou fouineurs et détourneurs d’objets, des personnes aisées friandes de vieilleries, des fauchés voulant s’équiper, des militants du recyclage, des artistes pour des costumes ou des décors, ces deux mamies qui se donnent rendez-vous tous les vendredis à 10 heures pour leur sortie hebdomadaire de chine… Tout le monde en somme. Les nouveaux clients seront évidemment les bienvenus.


Cress Aquitaine   L'Europe s'engage en aquitaine    Région aquitaine     

Les Récup'acteurs

presse
Sans titre
les Récup’acteurs tracent leurs sillons pour recycler les objets et créer des emplois
Donnez-leur vos déchets, ils les changent en euros. Article Sud-Ouest 6 janvier 2011
Pendant, la crise, ils créent des emplois. Article "L'Echo de la Dordogne" 23 juin 2010
Les Récup'acteurs sont passés à l'action Sud-Ouest 4 décembre 2009
Réussir le Périgord 30 septembre 2009
La gazette du Sictom 13 septembre 2009
One man's rubbish is another man's treasure
Sud-ouest 6 mars 2009